L'ADNantirépressifuFront de gauche parle

时间:2019-07-28  author:祁枳槊  来源:yabo体育客户端  浏览:126次  评论:120条

Sesreprsentsentantsontlustéleursoutien。 En toile de fond,l'idéedepoursuivre la bataille pour que le vote de la loi d'amnistie sociale soitenfinenvisagéauPalais Bourbon。

Roanne(卢瓦尔河),envoyéespéciale。 Lors de leur观众自行车正义de Roanne,dans la Loire,les cinq syndicalistes pouvaient compter surlaprésence,sur les bancs du public,de quatre figures du Front de gauche。 L'objet de leur场地est connu:réitérerleurdemande de«relaxe totale»pourlesacignusés。 Et chacun d'eux s'accorde sur la teneur injuste delaprocédurejuridique。

Pour le responsable des luttes sociales au PCF,ÉricCorbeaux,«ilsontétécondamnéspouravoiraffheésurun mur leur refus d'un recul social,et ce,dans un cadre collectif»。 «Des faits mineurs»,renchéritDidierLe Reste,负责任的前锋,前面的人们,以及他们在没有法庭的情况下开展工作。»ils n'ont doncrienàfairedans un court Cette affaire参与«leslibertéspersonaluellesmais aussi collectives»,selon cet ex-secrétairegénéraldela CGT cheminots。 Lesecrétairenationaldu Parti de gauche,ÉricCoquerel,parlequantàluide«double peine»:«Ils se mobilisaient contrelaéformedesretraites de Nicolas Sarkozy。 Etenrécompense,on les criminalize en plus de faire passer une loidomêmecaliber! »

Selon Pierre Laurent,国家电影公司,国家电影公司,«cinq de Roanne»sont«l'expression d'Un symbole»:quotidiennement,une centaine de syndicalistes sont«réprimésdansleur entreprise»et une dizaine d'entre eux«traînésdevantles tribunaux»。 Dans le cas des«cinq»,c'est cet«acharnement»judiciaire qui faitdireàÉricCorbeauxqu'un«capaétépassé»。 «L'enjeu est national pour tousceuxadtachésauxdroits de l'homme et,dans ce sens,le jugementseratrèsepecté,estime le responsable。 D'autant qu'au lendemain delarévoltebretonne,on comprendrait pas qu'il y ait deux justices,celle qui laisse les patrons faire ce qu'ils veulent et cellequieéprimelessyndicalistes。 »

Uneatmosphère«inculquéesousl'èreSarkozy»,观察Pierre Laurent,qui perdure sous le gouvernement socialiste。 Constat«invraisemblable»pour le chef de file des communistes:la poursuite des cinq de Roanne est devenue«unvéritablescandaledémocratique»。 Mais,pour Didier Le Reste,rien d'étonnant,venant de la part d'unexécutifqui«entend plus de son oreille droite que de son oreille gauche»en«désavouantonéélectorat»。 «Il donne des gages quotidiens au patronat,mais la violence se situe davantage desoncôté»,observe-t-il。 Mêmeidéeduôtéd'ÉricCoquerel,qui observe qu'«aucune consignen'estdonnépourlaisser les syndicalistes tranquilles»。 Le gouvernement,selon le Responsable PG,reste dans«les tracesduprécédent»。 Il aurait pu s'en«affranchir»avec la loi sur l'amnistie sociale。 VotéeauSénatmaisrejetéeenCommission des Lois du Palais Bourbon,elle reste«enterréesurordre du gouvernement dans un tiroir de l'Assemblée»,remarque Pierre Laurent,demandantenparallèle«l'exclusion des syndicalistes du fichier national desempreintesgénétiques, quiauteedéjàdûêtreabrogé»。

汽车,倾倒Didier Le Reste,il est«impensable quedessalariés,éluspourreprésenterleurscollègues,seretrouventacdamnés,humiliés,assimilésàdevéritablesdélinquants,pour leur stricte action syndicale»。 D'oùlanécessitéaujourd'huide«hausser le ton»pour faire en sorte que la loi d'amnistie sociale,dont la«pertinenceavaitétéreconnuepar la garde des Sceaux»Christiane Taubira,soit«réinscriteaucalendrier de l' Assemblée»et qu'un«vote solennel»ait lieu。 Car,mêmesison champ d'applicationavaitétéréduitparleSénat,cette loi«pourrait toutdemeêmeêtreunpoint d'appui»pour le militantisme。

Audrey Loussouarn