“在pensait que laFranceétaituneterre de boue etdepoussièrecomme chez nous”

时间:2019-09-02  author:鲜于骐椿  来源:yabo体育客户端  浏览:126次  评论:138条

Deuxpetiteséthiopiennes,AbidaetSaïda,séjournent,avec plus de deux cents autres enfants de quatre continents,dans le camp devacancesorganisé,chaqueannée,par le Secours populaire et les Eclaireurs de France,àGravelines,dans le Nord。 La France,un pays qu'elles n'imaginaient pas aussi beau。 Aussi loin de leurvillagesituédanslarégionAfar,la plus aride d'Ethiopie。

Les voix des fillettes traversent la tente dans laquelle elles se reposent un instant。 Et emplissent,en cette heure paisible,le camp devacancesenveloppédeempitalité。 SaïdaetAbida chantent,tapent sur un tam-tam。 La fin deleuréjouràGravelines,dans le Nord,approche。 一个传统的颂歌传统,elles expriment«toutes les choses vues et entendues»en France。 Ellespensentdéjàaurécitqu'ellesvontfaireàleursamiesrestéesaupays。 «je vais leur raconter la machine sur laquelle on monte et qui roule(escaliermécaniqueNALR)»,s'enthousiasmeSaïda,10 ans。 «Moi,de la machine qui vole(avion NDLR)»,renchéritAbida,huit ans。
Originaires du peuple Afar,enÉthiopie,(Afrique de l'Est),ellesbénéficientdelasolidaritéduSecourspopulairefrançais(SPF)et des Eclaireurs de France,organisateurs du village Copain du monde,installédu5 au29août,2014 une ferme de Gravelines,oùs'épanouissent240enfants originaires des quatre continents。 «Je ne pensais pas qu'existait une autre langue que la mienne,dit Abida。 Je me suis fait des copines,NigériennesetFrançaises。 Je leur parle avec les mains。 »«战斗中的电影男女歌手»,s'exclame儿子aînée。

Elles ont entendu le nom«France»dans la bouche des animatrices de l'associationféministeFemmessolidaires,qui travaille main dans la main avec des militantes Afars contre lesmutilationsgénitalesféminines。 CommeSaïdaetAbida,des centaines de petites ont puyéchapper,etmême,bénéficierdudroitàlascolarité。 Femmes solidaires,partenaire du SPF,a lert le voyage aux deuxheureusesélues。 Mais ni l'une ni l'autre nes'attendaitàunsi long parcours,ni qu'il faille prendre l'avion。 «en sortant,在cherchait la boue etlapoussière。 Ce n'est qu'ici,dans le camp de vacances,qu'on en vues»,expliqueSaïda。 «在pensaitquec'étaitcomme chez nous»,préciseAbida。 «Il ya des maisons qui montent haut dans le ciel»,ajoute cetteenfantespiègle,particulièrementdégourdieautourdesjeuxorganisésdansle camp。 Ellesendébrouilledansce«monde merveilleux»comme un poisson dans l'eau。

Photo : Mina Kaci

照片:Mina Kaci

再加上réservée,Saïda观察了自己的意见。 Sans doute est-elle encoreplusinformnée,elle qui vit dans un campement semi-nomade,implantésuruneterredésertique。 Nous l'avionsrencontréelà-bas(voir notre : )dans sa daboita(hutte)qui semblait perdue danscetteétendueoùlesoleil s'accrochejusqu'àlatombéedela春意盎然。 Une terre aride sans aucun arbre qui puisse offrir lemoindrerépit。 Aprèsl'école,Saïdaaidesa famille aux besognes quotidiennes,veille sur le troupeau。 «Meschèvres和我 - 我是manquent。 Monânen'obéitqu'àmoiquand je vais chercher l'eau et le bois»,confie-t-elle。

Mais rien ne l'auraitmpêchéedevivre la belle aventure en France。 Ni la garde de ses animaux,ni le casse-têtepourobtenirunétatcivil,un passeport,et,enfin,un visa。 Dans le camp de vacances,elledesélecte«de tout»,surtoutdesveilléesoùchaquedélégationdestrente-deuxunationalitésinterprète,sur unevraiescène,les chants et danses de son pays。 Ce soir-là,Saïda和Abida,ainsi que leurs的伴奏,远在地方的人民,le tam-tam dans les mains。 «Elles ont le visage tendu par le sourire»,lance au micro Christian Hogard,le responsable du village Copain du monde。 法国SPF et des Eclaireurs的Cenrerequérenselesnombreuxbénévolesdu。 Radieuses du matin au soir,SaïdaetAbidanedélaissentaucuneactivitéofferte。 Maisellespréfèrentavanttoutfréquenterl'atelierdessin。 La plus jeune esquisse sa maison en argile; Saïda,sa daboita,qu'elles montrent autour d'elles。 Ellessontmalgrétoutcontentes de retourner chez elles,retrouver les parents,frèresetsœurs。 «在特雷德雷拉的Tout le villageseraprésentquand。 Tout le monde voudra entender l'histoire de notre voyage en France»,souritSaïda,la future«médecin»。 Abidarêvedéjàdedevenir«pilote de la machine qui vole»。 Elles rentrentlaêêbienremplie。

Photo : Mina Kaci

照片:Mina Kaci
米娜卡西