Rose,enfantmigranteadtendonééparl'Etatfrançais

时间:2019-09-01  author:公孙界哑  来源:yabo体育客户端  浏览:142次  评论:88条

Jeune Ivoirienne de seize ans,Rose tentait,le 7 juillet dernier,de rejoindresamèreenFrance。 Arrêtéeparla Policeauxfrontières,elleaétérenvoyéerandAbidjan avantladécisionduJuge des Enfants l'autorisantàresteren France。 Une情况quedénoncel'协会Anafé,qui souligne les violation du droit par l'EtatFrançais。

Cela fait six ans ans Rose n'a pas vusamère。 Cettedernièreviten France ensituationrégulièreetafaitdès2009une demande de regroupement familial pour que sa fille la rejoigne。 L'administration ne lui ajamaisdonnéderéponse。 Rose loge donc chez sa grand-mèreenCôted'Ivoiremais celle-ci ne peut plussubveniràsesbesoins。

Le 7 juillet 2013,âgéede16 ans,la jeunefilledécidedoncde gagner la France par ses propres moyens et sous unefauseidentité。 Elle ne sait pas encore quesonentréesurle territoireserarefusée,tout comme celle de 11.945 migrants en 2011.Un nombre d'autant plus alarmant quand on sait que 516 d'entreeuxétaientmorturs。 一个儿子到达Orly,Roseestarrêtéparla policeauxfrontières。 Elleleurprésentedesdocuments,authentiques,advumant qu'elle est mineure。 Ilssontignorésparla policequipréfèreprocéderàuntest osseux。 Ces测试,quiuneàfaireune radiographpourdéteninerl'âged'unepersonne,sont connus pour leurimprécision。 En effet,selon de nombreuses association,il existe une marge d'erreur de vingt-deux mois。 Un«doute»censébénéficieraumineur,ce quin'pasétélecas pour Rose。

Refouléeversle Maroc

La jeune fille est donc reconnue,àcortr,commeétantajejeet doncexpulsableàtoutmoment。 Et ce non dans dans son pays d'origin,mais dans le dernier支付traversé(pour elle,le Maroc)。 Des«étapesdetransit»ou les migrants n'ontengénéralaucuneattache。 Alertéeparcette情况,l'Association nationale d'aidauxfrontièrespourlesétrangers(Anafé)saisit le juge des enfants le 9 juillet,tout comme l'avocat de Rose。

Une audienceestprévuele10juilletà16heures。 Mais trente minutes avant celle-ci,Roseestexpulsée。 Tandis qu'elleestligotéesetangléepardes forces de police pour monter dans l'avion,le juge ordonne une mesure d'aidéducativeetconfieRoseàsamère,en France。 Unedédision不适用puisque que la jeune filleestdéjàenroute vers le Maroc。 Celle-ci confieraensuiteàl'Anaféavoirétévictimed'insultes et d'intimidations pendant son renvoi。 Un des policiers luiauraitmêmeditqu'elle« n'avaitrienàfaireen France »。

Amende倾吐quittera'aéroport

Au Maroc,Rose estremiseàunagent de lacompagnieaérienneRoyalAir Maroc。 Unedédécisionincompréhensible,selon l'Anafe。 « La police avaitpromisàl'avocatde la prendre enchargejusqu'àAbidjan »,raconte Brigitte Espuche,membre de l'association。 Au lieu de cela,Roseestlivréeàlele-mêmependanttrente heures。 Elle dort sur le sol d'un couloir de la zone de transit et ne peut ni boire,ni manger。 ArrivéeàAbidjanaux alentours de trois heures du matin,elle est accueillie parlepaèred'dede de ses camarades de classe。 Comble de malheur,la police Ivoirienne lui demande de s'acquitter d'une amende de 200 000 francs CFA pour pouvoirqu'aéroport...

L'Anafeespèreunretour«au plus vite»de la jeune fille。 Pour cela,l'association a saisileministèredel'Intérieurparcourrier,lui demandant d'intervenir au plus vite pour organizer le retour de Rose。 Parallèlement,儿子avocat a saisileDéfenseurdesdroits qui a luiaussiinterpellélaplace Beauvau。 Quant au juge des enfants,quiavaitautoriséRoseàresterauprèsdesamère,il ademandél'applicationde la mesure,requêtetransmiseàl'EtatMajor de la Police。 倾向于l'heure,ces行动sontrestéesansansréponse。 BrigitteEspuchedénoncela违反表现形式的国际公约和国际公约国际公约相关的公共场所和公共场所EuropéennedesDroits de l'Homme。 Elle cite l'article 3 qui interdit aux Etats membres de renvoyer une personne dans un paysoíilssrisquent de subir des traitements inhumainsetdégradants。

«Aprèsavoirétédiveonnéeàsocialpar l'escortepolicièreàCasablanca,les conditions dans lesquelles Roseaété«maintenue»par la RAM dans l'attente de son refoulement verslaCôted'Ivoiresont potentiellement constitutives d'un traitement inhumain etdégradant。 或者,c'est la France qui la renvoie»。 Le fait de ne pasavoirénéficiéd'unrecours suspensif contredecécisionderefus d'entréedeRoseporteégalementinceinteàl'art13 de la Convention qui assure un«droit de recourseffectifàtoutepersonne dont les droitsontétéviolés »。

  • 一个lire aussi:

    Licia Meysenq